Commode à deux tiroirs sans traverse en laque du japon

Jean Desforges (maître ébéniste, † APRÈS 1757)

 

Paris, époque Louis XV, vers 1745-1749.

Bâti de chêne ; laque du Japon ; vernis Martin ; placage d’ébène ; bronze doré ; marbre Portor.

H. 88 cm ; 145.5 cm ; 62.5 cm. 

ESTAMPILLE : D F. visible sous le marbre, à l’ange des pieds antérieurs.

 

MARQUES ET INSCRIPTIONS : poinçon au « C » couronné visible sur les bronzes.

 

PROVENANCE : ancienne collection Didier Aaron à Londres, vers 1985-1986.

 

 

Cette éblouissante commode d’époque Louis XV à deux tiroirs sans traverse se singularise par la remarquable qualité d’exécution de son bâti en chêne, parqueté au revers. Elle présente, en façade et sur ses côtés, un précieux décor de placage d’ébène et de panneaux de laque du Japon en maki-e or sur fond noir montrant des paysages lacustres, montagneux et escarpés, enrichis de pagodes, de bouquets et d’arbustes feuillagés, et agrémentés d’un couple d’oies évoluant dans une pièce d’eau en bas et à gauche du grand panneau de la façade principale. L’ébéniste Jean Desforges, qui n’estampillait que sous le monogramme D.F. accompagné ou non du poinçon de Jurande des Menuisiers et Ebénistes (JME), a été formellement identifié en octobre 1992 par l’historien de l’art Calin Demetrescu dans un article faisant aujourd’hui autorité, intitulé « D.F. un ébéniste identifié » paru dans la revue L’Estampille / L’Objet d’Art, n° 262, pp. 64-81. Notre commode appartient à un très petit corpus de meubles produits par Desforges dans les années 1745-1755 et appartenant, selon Calin Demetrescu, au groupe de commodes le plus riche et le plus accompli de l’ébéniste.