Retour
Suite de quatre bras monumentaux à cinq lumières d’époque louis XVI

Suite de quatre bras monumentaux à cinq lumières d’époque louis XVI

Paris, époque Louis XVI, vers 1785.

Bronze ciselé et doré

H.130 cm (51 1/4 in.); L. 45 cm (17 3/4 in.); Pr. 21 cm (8 1/4 in.).

MARQUES ET INSCRIPTIONS: lettres TH accolées à une fleur de lys, marque du palais des Tuileries utilisée sous la Restauration, poinçonnée sous le rang de lumière supérieur de chaque bras.

PROVENANCE: exécutés sous Louis XVI, très certainement pour les maisons royales; placés en 1801-1802 dans la salle à manger de Madame Bonaparte au palais des Tuileries, inventoriés à cet endroit dans l’inventaire du palais dressé en 1807; puis placés en 1809 dans le salon de musique voisin (inventaire de 1809). Décrits à trois branches dans les inventaires du Ier Empire, ces bras seront ensuite décrits à cinq lumières dans tous les inventaires successifs du palais1. En 1826, ils se trouvaient dans le Salon de réception du duc d’Angoulême et en 1833, dans le Salon d’audience du roi Louis-Philippe. En 1855, ils furent inventoriés dans l’appartement de Napoléon III, petit-fils de l’impératrice Joséphine, ornant la salle à manger dite « de stuc» de l’Empereur: « 313 Huit bras bronze ciselé et doré, style Louis XVI, à 5 lumières sur 2 gradations, forme de lyre, ornés de branches de laurier et de guirlandes de fruits, terminée par une tête de lion et chute de feuilles de chêne, brandon à feuilles d’acanthe et bassin cannelé Hr 1 m 30c. »2 ;

collection du baron Elie de Rothschild (1917-2007) dans le Grand Salon de l’hôtel Masseran à Paris.

 

Collection Steinitz, catalogue 2016 et exposé à la Biennale des Antiquaires de Paris de la même annéer

Nicolas Raguenet, vue du palais des Tuileries en 1757. Paris, musée Carnavalet.